DSC03940.jpg

NOS PARTENAIRES _____________________

84916CB7-1C24-42C3-810A-0A747577376D.JPG

WILLIAM C. MARTIN-GENIER

Diplômé de l’Academy of Art University de San Francisco, William a commencé sa carrière au sein du groupe Kering à New-York.

Il crée à 21 ans sa première entreprise de création de contenu, et collabore avec de nombreux médias (Les Échos, La Tribune, Le Monde).

En 2016, après avoir collaboré avec Apple, Toms et J. Crew, il fonde l’agence Atelier Hem, sa société de conseil 360 en création, design [print et digital] et production audiovisuelle. Il crée ou recréé les identités des marques de ses clients.

media.jpg

MARC OBIN

En 2001, tout juste diplômé en Architecture, Marc laisse son diplôme à son École d’Architercture de Marseille Luminy pour entrer dans l’univers du Cinéma par la porte de la Décoration.

Pendant cinq ans, Marc apprend « sur le terrain » toutes les étapes de la réalisation d’un film comme assistant décorateur, de la préparation à la post-production en passant par le tournage, sur des films comme « Narco » (Tristant Aurouet & Gilles Lellouche), « Je vais bien, ne t’en fais pas » (Philippe Lioret), « Ne le Dis à Personne » (Guillaume Canet) ou encore « Le Concert » (Radu Mihaileanu)

En 2006, il réalise son premier court-métrage, « APPEL EN ABSENCE », avec Simon Buret (le chanteur du groupe AaRON) puis « VIEILLESSE ENNEMIE » en 2008 avec Sara Forestier et Philippe Nahon.

Il consacre les années qui suivent à la photo, au montage et à l’écriture et réalise des clips pour différents artistes tels Hugh Coltman, Asaf Avidan, Louane, Raphaël, Brigitte, Hoshi, Malo’, Dani, Jacky Terrasson & Stéphane Belmondo ou Laurent Voulzy – dont 2 avec le comédien Pierre Richard (« The End of the World » de Hugh Coltman et « Mr William » du Aurore Voilqué Septet).

En parallèle, Marc réaliste quelques films digitaux pour Armani et L’Oréal, avec des comédiennes comme Sarah Gadon et Eva Green.

Ces expériences l’aident à construire un univers filmique original qu’il ne cesse de faire évoluer, et qu’il met en scène dans son 3ème court-métrage : « AMOR AMOR » en 2016, ainsi que le premier épisode d’une série documentaire sur des portraits de Chefs, avec Wake Up Productions : « Bistronomie : les combattants parisiens », et développe son premier long-métrage : « De peur qu’il ne se sauve » avec Nicolas Peufaillit, le co-auteur d’ « Un Prophète » de Jacques Audiard.

photo5.jpg

GILLES GANZMANN

Gilles Ganzmann est un homme de télévision. Il a produit et réalisé un documentaire sur le film Back to future qui s’est vendu dans plus de 40 pays dont le principe était de comparer les inventions du film censé se passer en 2015 avec le vrai 2015. Il a aussi utilisé de ce principe des films dans la vraie vie avec la saga Fast and Furious. Lors de la coupe du monde 2014, il a réalisé un documentaire sur la séléçao, l’équipe nationale du Brésil pour y découvrir ce que devient un joueur de foot quand il a gagné la coupe du monde et retourne dans un pays pauvre… que font ces joueurs héroïques et multimilliardaire. Pour les 50 ans de la disparition de JFK, un nouveau documentaire dont l’idée était d’aller voir les Kennedy toujours vivant et leur demander pourquoi ils étaient encore en vie et n’avait pas subit la malédiction des Kennedy. Gilles ganzmann à aussi produit des grands divertissements dont le grand show Céline Dion avec la présence de la star canadienne. Il côtoie les stars et le monde de l’audiovisuel depuis plus de 20 ans, après avoir occupé différents postes de journalistes ou de rédacteurs en chef sur des émissions emblématiques comme Capital, Bas les Masques, Ligne de Mire, Koh Lanta, Popstars , ce qui lui vaut d’être depuis 2 ans dans l’émission médias sur sud radio tous les jours de 10h à 11H.